Allocution de l’Ambassadeur de France au Maroc lors de la fête nationale du 14 juillet 2018

JPEG

Allocution prononcée par S.E. M. Jean-François Girault, Ambassadeur de France au Maroc, à l’occasion de la fête nationale du 14 juillet 2018.

Monsieur le Chef du gouvernement,
Messieurs les Conseillers de sa Majesté le Roi,
Monsieur le Président de la chambre des représentants,
Mesdames et messieurs les ministres,
Mesdames et messieurs les ambassadeurs,
Mesdames et messieurs les parlementaires,
Messieurs les officiers généraux,
Mesdames et messieurs les présidents, secrétaires généraux et directeurs,
Chers amis marocains, chers compatriotes, chers amis.

Marie-Cécile et moi sommes heureux et honorés de célébrer ce soir avec vous - et pour la troisième fois - la fête nationale de la République française. La fête des valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité. La fête d’une nation amie du Royaume du Maroc.

Cette réception n’aurait pas l’éclat que nous avons souhaité lui donner sans l’appui fidèle et généreux du mécénat d’entreprises françaises, sans la présence bénévole de la chorale et de l’orchestre philarmonique du Maroc. Qu’ils en soient tous chaleureusement remerciés.

*

Le 14 juillet 2016, j’avais centré mon propos sur le premier pilier de la relation franco-marocaine : l’amitié. J’avais souligné combien elle en constitue le socle profond. Combien elle était plus que jamais son essence, son ciment, son éthique. Une amitié qui nous a permis de traverser toutes les adversités, dans les guerres, comme dans la paix. Partenaires indéfectibles, soudés par une fraternité de destins, nos deux pays sont plus que jamais unis et solidaires, dans l’amitié et le respect.

L’an dernier, le 14 juillet 2017, en votre présence, Monsieur le Chef du gouvernement, j’avais marqué l’importance du deuxième pilier de la relation franco-marocaine : la confiance. Cette confiance fraternelle, prévenante, raisonnée. Cette confiance forgée dans les épreuves, comme dans les jours heureux. Elle irrigue notre relation. Elle nous permet de faire face, côte à côte, aux immenses défis de notre temps, devant lesquels la France, comme le Maroc, ne se résignent jamais.

En ce 14 juillet 2018, je voudrais mettre l’accent sur le troisième pilier du partenariat d’exception franco-marocain : l’ambition. Oui, nous Français et Marocains avons une haute idée de notre partenariat, de sa globalité et de son rayonnement, un partenariat solidaire projeté dans l’action et dans l’innovation, en particulier pour l’Afrique. Oui, notre commune mobilisation est de conquérir de nouveaux horizons, surtout pour notre jeunesse. Oui, nous entendons qu’aucune coopération ne nous soit étrangère.

L’élan du renouveau que lui ont donné le Président de la République Emmanuel Macron et Sa Majesté le Roi Mohammed VI depuis leur rencontre du 14 juin 2017 à Rabat, est plus que jamais porteur de projets. Cette haute impulsion mobilisatrice était au cœur des travaux de notre 23ème rencontre de haut niveau, que vous avez coprésidée en novembre dernier, ici à Rabat, M. le Chef du gouvernement, avec le Premier ministre Edouard Philippe. Notre ambition c’est également aujourd’hui d’affronter lucidement les tourments de notre planète mondialisée : le dérèglement climatique, le terrorisme, la barbarie et l’obscurantisme, les migrations clandestines, le protectionnisme.

Nous voyons les nuages s’amonceler sur le système international : populisme, violation des normes, affaiblissement des institutions, guerres commerciales. C’est pourquoi, face au risque de la division, des nationalismes, du repli, face aux grandes peurs qui taraudent les opinions, le Président de la République, réunira à Paris, les 11, 12 et 13 novembre prochain, au moment symbolique où nous commémorerons le centenaire de l’armistice de 1918, un Forum sur la paix auquel il a convié une centaine de chefs d’Etat et de gouvernement, au premier rang desquels Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Un Forum de Paris sur la paix pour se souvenir, mais aussi pour réagir, pour construire un avenir qui ne ressemble pas au passé des années 20 et 30, lorsque les Etats ont laissé la gouvernance mondiale s’affaiblir, les frontières se fermer, l’égoïsme prévaloir au bénéfice des régimes guerriers.
*
Amitié, confiance, ambition… voilà l’alliage inaltérable de la relation féconde, d’égal à égal, de la France et du Maroc, deux puissances de paix, de stabilité, de dialogue et d’ouverture.

*

Vous êtes venus nombreux, et nous en sommes très touchés. Votre présence, Monsieur le Chef du gouvernement, et celle de tous ceux qui vous entourent ce soir honorent mon pays et symbolisent notre partenariat d’exception.

Vive le Maroc !
Vive la France !
Vive l’indéfectible amitié franco-marocaine !

Dernière modification : 22/11/2018

Haut de page