Coronavirus au Maroc : réponses aux principales questions relatives à votre séjour et votre santé

La crise sanitaire du Covid-19 impacte désormais l’ensemble des pays et a des conséquences sur chacun d’entre nous.

Les six consulats généraux restent à votre écoute et à vos côtés. Vous pouvez les contacter en allant sur leur site internet : https://ma.consulfrance.org

Voici les réponses aux principales questions que vous vous posez. Nous vous prions toutefois de bien vouloir noter que toutes ces informations peuvent évoluer très rapidement et parfois avec des préavis très court, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire :

Les frontières de la France et du Maroc sont-elles toujours fermées ?

Du fait de la circulation très active du virus de COVID-19 et de ses variants, une stricte limitation des déplacements s’impose pour ralentir la progression de l’épidémie dans le monde. Dès lors, tout déplacement international - depuis l’étranger vers la France et de France vers l’étranger - est totalement et strictement déconseillé jusqu’à nouvel ordre.

Comme le Premier ministre l’a annoncé le 14 janvier et conformément au décret n°2021-31 du 15 janvier, les conditions sanitaires aux frontières sont durcies.

 A compter du 18 janvier 2021 à 0 heure (heure française), toute personne de onze ans et plus se déplaçant à destination du territoire métropolitain par voie aérienne, maritime ou fluviale en partance d’un pays n’appartenant pas à l’espace européen (Union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Suisse, Saint Marin, Saint Siège) doit :

-  présenter à l’embarquement le résultat d’un examen biologique de dépistage virologique (test RT-PCR) réalisé moins de 72 heures avant le départ (le départ du premier vol en cas de voyage avec correspondance) ne concluant pas à une contamination par la covid-19.

-  présenter à l’entreprise de transport, avant son embarquement, une déclaration sur l’honneur attestant i) qu’elle ne présente pas de symptôme d’infection à la covid-19 ii) qu’elle n’a pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de Covid-19 dans les quatorze jours précédant le voyage, iii) qu’elle s’engage à respecter un isolement prophylactique de sept jours après son arrivée en France dans un hébergement dont il donnera l’adresse et iv) qu’elle s’engage à réaliser, au terme de cette période, un examen biologique de dépistage virologique permettant la détection du SARS-CoV-2 (test RT-PCR). Le modèle de cette déclaration est disponible sur le site du ministère de l’intérieur.

https://mobile.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-et-de-voyage

Dès lors, tout déplacement international - depuis l’étranger vers la France et de France vers l’étranger - est totalement et strictement déconseillé jusqu’à nouvel ordre.

Lorsqu’un déplacement pour motif impérieux est malgré tout nécessaire, il convient de respecter des conditions sanitaires renforcées dans l’objectif de limiter la propagation du virus. Dans ces conditions, les catégories suivantes restent autorisées à entrer sur le territoire français :


• Ressortissant de nationalité française, ainsi que son conjoint (marié, pacsé, concubin sur présentation de justificatifs de communauté de vie) et ses enfants ;

• Ressortissant de l’Union européenne ou ressortissant andorran, islandais, liechtensteinois, monégasque, norvégien, suisse, de Saint-Marin et du Vatican, ainsi que son conjoint (marié, pacsé, concubin sur présentation de justificatifs de communauté de vie) et ses enfants ;

• Ressortissant de pays tiers, titulaire d’un titre de séjour ou d’un visa de long séjour français ou européen en cours de validité, ayant sa résidence principale en France ou qui rejoint, en transit par la France, sa résidence principale dans un pays de l’Union européenne ou assimilé ;

• Ressortissant de pays tiers, en transit de moins de 24 heures en zone internationale ;

• Titulaire de passeport diplomatique, de service ou de mission ;

• Ressortissant étranger en fonctions dans une mission diplomatique ou consulaire, ou une organisation internationale ayant son siège ou un bureau en France, de même que son conjoint et ses enfants ;

• Ressortissant étranger de pays tiers séjournant en France pour motif professionnel impérieux sous couvert d’un ordre de mission émis par l’État d’appartenance ;

• Ressortissant étranger séjournant en France sur invitation des autorités françaises dans le cadre d’une action de coopération ;

• Professionnel de santé étranger concourant à la lutte contre la Covid-19 ou recruté en qualité de stagiaire associé ;

• Équipage ou personnel étranger exploitant des vols passagers et cargo, ou voyageant comme passager pour se positionner sur sa base de départ ;

• Ressortissant étranger qui assure le transport international de marchandises ;

• Conducteur ou équipier d’autocar ou de train de passagers ;

• Membre d’équipage ou personne exploitant un navire de commerce, y compris de croisière, ou de pêche ;

• Étudiant titulaire d’un visa de long séjour (VLS), d’un visa de court séjour (VCS) pour études ou pour stages (hors VCS Concours), ou venant pour moins de 90 jours en provenance d’un pays dispensé de VCS, ou mineur scolarisé, justifiant d’un lieu d’hébergement en France ;

• Professeur ou chercheur employé ou invité par un établissement d’enseignement ou un laboratoire de recherche français qui se déplace à des fins d’études et d’enseignement ;

• Ressortissant de pays tiers disposant d’un VLS « passeport Talent » ou d’un VLS « salarié détaché ICT » ainsi que son conjoint et ses enfants ;

• Acteur économique bénéficiaire d’un programme dit de « corridor vert » mis en place entre la France et son pays de résidence ;

• Ressortissant de pays tiers se rendant en France pour recevoir des soins dans un établissement hospitalier public ou privé ;

• Ressortissant étranger se déplaçant en France dans le cadre de l’exercice d’un droit de garde reconnu par décision de justice ;

• Ressortissant d’un pays tiers travailleur humanitaire ou volontaire international.

De son côté, le Maroc a prolongé le maintien de la fermeture de ses frontières aériennes, terrestres et maritimes jusqu’au 10 février inclus, mais permet à certaines catégories de personnes d’entrer sur son territoire et d’en ressortir, à condition de présenter un test PCR négatif daté d’au moins 72 heures de la date du prélèvement (et non des résultats).

Il s’agit :

• des citoyens marocains, quelle que soit leur situation,

• des citoyens étrangers ayant le statut de résidents au Maroc. Les membres de la famille immédiate (conjoint-e-s et enfants) de citoyens marocains et de Français résidents au Maroc, quelle que soit leur nationalité, sont également autorisés à entrer sur le territoire, sur présentation d’une attestation qui leur sera délivrée par le Consulat du Maroc en France proche de leur lieu de résidence (justificatifs à présenter au consulat : copie de la carte de résident du membre de la famille et document justifiant le lien de parenté).

• des citoyens étrangers se rendant au Maroc pour une mission officielle ou auprès d’une entreprise privée, à condition de présenter une copie de la pièce justificative fournie par l’établissement qui les a invités. Cette pièce justificative devra être cachetée par l’entreprise et signée par un responsable avec toutes les informations concernant le voyageur (numéro de passeport, RC, objet de la visite, lieu d’hébergement, etc.)

• des citoyens étrangers non soumis aux formalités de visa, qui disposent d’une réservation confirmée dans un établissement hôtelier ou touristique (maison d’hôtes, riad ou location saisonnière de type AirBnb compris).

Une fiche sanitaire doit également être remplie à la sortie de l’avion.
Les billets s’achètent directement auprès des compagnies.

Quelles sont les mesures restrictives actuellement en vigueur au Maroc ?

L’état d’urgence sanitaire a été prolongé jusqu’au 10 février 2021 inclus. Il est possible que l’état d’urgence sanitaire soit prolongé au-delà du 10 février.
Par ailleurs, de nouvelles restrictions sont en vigueur depuis le 23 décembre, :

 - couvre-feu sur tout le territoire national de 21h à 06h du matin, sauf cas exceptionnels ; 

 -fermeture des restaurants, des cafés, des commerces et des grandes surfaces tous les jours à 20h ; 

-  interdiction des fêtes et des regroupements ;



Le port du masque est obligatoire dans tout le Royaume. Toute personne est tenue de se conformer aux mesures obligatoires prévues dans le cadre de l’état d’urgence sous peine de sanctions prévues dans le code pénal. Nous vous appelons à respecter les consignes des autorités marocaines.

Est-ce que je peux entrer sur le territoire marocain ?

Les citoyens marocains, quelle que soit leur situation, ainsi que les citoyens français ayant le statut de résidents au Maroc sont autorisés à entrer sur le territoire marocain. Les membres de la famille immédiate (conjoint-e-s et enfants) de citoyens marocains et de Français résidents au Maroc, quelle que soit leur nationalité, sont également autorisés à entrer sur le territoire, sur présentation d’une attestation qui leur sera délivrée par le Consulat du Maroc en France proche de leur lieu de résidence (justificatifs à présenter au consulat :

copie de la carte de résident du membre de la famille et document justifiant le lien de parenté).

Depuis le 6 septembre, les citoyens étrangers se rendant au Maroc pour une mission officielle ou auprès d’une entreprise privée, ont accès au territoire, à condition de présenter une copie de la pièce justificative fournie par l’établissement qui les a invités. Cette pièce justificative devra être cachetée par l’entreprise et signée par un responsable avec toutes les informations concernant le voyageur (numéro de passeport, RC, objet de la visite, lieu d’hébergement, etc.)

Les citoyens étrangers non soumis aux formalités de visa, qui disposent d’une réservation confirmée dans un établissement hôtelier, sont désormais également autorisés à se déplacer au Maroc.

Est-ce que je peux quitter le territoire marocain ?

Tout déplacement international - depuis l’étranger vers la France et de France vers l’étranger - est totalement et strictement déconseillé jusqu’à nouvel ordre.
Les ressortissants français ou résidant en France, venus au Maroc pour des raisons officielles, professionnelles ou touristiques (évoquées ci-dessus), sont autorisés à quitter le territoire marocain pour regagner la France à l’issue de leur séjour.

Puis-je me rendre d’une ville à l’autre ?

Les mesures restrictives sont prises localement par les autorités marocaines. Elle diffèrent en fonction de l’évolution, région par région, de la situation épidémiologique. Pour vous assurer que vos déplacements soient conformes aux décisions des autorités marocaines, il convient de suivre attentivement l’évolution de ces mesures et de vous renseigner auprès de la Préfecture de votre région.

Ai-je besoin de faire un test Covid pour me rendre en France ?

A compter du 18 janvier 2021 à 0 heure (heure française), toute personne de onze ans et plus se déplaçant à destination du territoire métropolitain par voie aérienne, maritime ou fluviale doit :
-  présenter à l’embarquement le résultat d’un examen biologique de dépistage virologique (test RT-PCR) réalisé moins de 72 heures avant le départ ne concluant pas à une contamination par la covid-19.
-  présenter à l’entreprise de transport, avant son embarquement, une déclaration sur l’honneur attestant i) qu’elle ne présente pas de symptôme d’infection à la covid-19 ii) qu’elle n’a pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de Covid-19 dans les quatorze jours précédant le voyage, iii) qu’elle s’engage à respecter un isolement prophylactique de sept jours après son arrivée en France dans un hébergement dont il donnera l’adresse et iv) qu’elle s’engage à réaliser, au terme de cette période, un examen biologique de dépistage virologique permettant la détection du SARS-CoV-2 (test RT-PCR). Le modèle de cette déclaration est disponible sur le site du ministère de l’intérieur.

https://mobile.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-et-de-voyage

Ai-je besoin d’effectuer un test Covid pour me rendre au Maroc ?

Pour entrer sur le territoire marocain, quelles que soient votre nationalité et votre provenance, il vous faut actuellement présenter un test PCR négatif, datant de moins de 72h (à compter de la date du prélèvement). Les enfants de moins de 11 ans en sont dispensés.
Si vous comptez venir au Maroc à bord d’un ferry et que la validité du test est inférieure à la durée du trajet, un test PCR supplémentaire pourra être effectué à bord du navire.

Où puis-je me faire tester au Maroc ?

En partenariat avec l’Institut National d’Hygiène (INH), le ministère de la Santé marocain a publié la liste des différentes structures proposant le test de dépistage du covid-19.
Le prix des tests PCR varie entre 500dh et 1000 DH/personne.
Les hôpitaux régionaux et les CHU sont à la disposition de l’État marocain pour réaliser les campagnes de dépistage nationales et les tests en entreprises. Certains n’effectuent donc pas de tests auprès du grand public et redirigent vers des établissements privés.

L’Ambassade recommande aux voyageurs de se renseigner au préalable auprès des hôpitaux, des instituts et des laboratoires sur les modalités pratiques d’accueil.

Laboratoires privés autorisés à faire le diagnostic du SARSCOV-2 par qRT-PCR selon la circulaire ministérielle n°0444

PNG

Qu’en est-il des liaisons aériennes entre la France et le Maroc ?

Des vols sont désormais opérés dans les deux sens (France-Maroc et Maroc-France) par les compagnies aériennes françaises et marocaines auxquelles il convient de s’adresser pour toute réservation et information.
Il n’est donc plus nécessaire de passer par les consulats de France pour voyager par avion.

Des ferries circulent-ils entre la France et le Maroc ?

Des ferries, opérés par la compagnie GNV, continuent de circuler. Ces navires effectuent les traversées suivantes : Sète-Tanger-Sète, Gênes-Tanger-Gênes et Sète-Nador- Sète.

Il existe par ailleurs des traversées Tanger-Med-Algésiras opérées par la compagnie Balearia. Il convient de se renseigner auprès de l’Ambassade d’Espagne sur les conditions d’entrée et de transit sur le territoire espagnol.

Le trafic est organisé selon les conditions suivante :

- trafic limité à 1 navire en arrivée et au départ de Sète tous les deux jours en alternance des deux compagnies ;
- obligation pour tous les passagers de présenter un test de dépistage PCR de moins de 72H00 à compter de la date de prélèvement.

Les réservations sont à effectuer directement auprès des compagnies concernées.

Je suis ressortissant marocain et je dois me rendre en France. La délivrance de visas a-t-elle repris ?

L’activité visas des Consulats généraux de France est suspendue. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la FAQ dédiée aux visas sur les sites des Consulats généraux./.

Dernière modification : 19/01/2021

Haut de page