Inauguration de la LGV "Al Boraq" par le Président de la République et S.M. le Roi Mohammed VI

A l’invitation de S.M. le Roi Mohammed VI, le Président de la République s’est rendu en visite au Maroc, le 15 novembre 2018, afin d’inaugurer la liaison à grande vitesse Tanger - Kénitra - Rabat - Casablanca.

Le Président de la République était accompagné du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, du Ministre de l’Intérieur, de la Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Economie et des Finances, d’une délégation de parlementaires et d’une délégation économique (présidents directeurs généraux de la SNCF, Colas-Rail, Vinci, EGIS, SNCF Réseau, Colas, Ansaldo Sts France, Alstom, Systra et le directeur général de l’Agence française de développement).

Le Président de la République et le Roi ont tout d’abord visité la nouvelle gare LGV de Tanger avant de dévoiler conjointement le logo du train à grande vitesse marocain baptisé "Al Boraq". Les deux chefs d’Etat ont ensuite effectué le trajet entre Tanger et Rabat à bord du "Al Boraq". A la descente du train, ils ont visité la gare LGV de Rabat-Agdal où une maquette du train leur a été remise.

Le projet de liaison à grande vitesse Tanger - Kénitra - Rabat - Casablanca constitue le premier projet de ce type en Afrique. La nouvelle desserte entre Tanger et Casablanca s’effectue maintenant en 2h10 contre 4h45 auparavant. Outre la construction de la ligne, le projet incluait aussi l’acquisition de 12 rames, la constriction d’un atelier de maintenance à Tanger et l’aménagement des gares de Tanger, Kénitra, Rabat-Agdal et Casblanca-Voyageurs.

Ce projet constitue une illustration du caractère exceptionnel de la relation franco-marocaine, avec la participation d’un très grand nombre d’entreprises nationales : la SNCF a assuré l’assistance à maîtrise d’ouvrage ; Egis et Systra les prestations de maîtrise d’oeuvre, du génie civil ; Asltom la fourniture des rames ; le consortium Ansaldo-Ineo la signalisation et les télécoms, Cegelec les sous-stations électriques ; le consortium Colas Rail - Egis Rail les voies et caténaires. La France a contribué au financement de l’ensemble du projet à hauteur de 50%.

Dernière modification : 16/11/2018

Haut de page