Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes [ar]

Dans le cadre de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, l’Ambassade de France au Maroc donne carte blanche à Zainab Fasiki.

La jeune bédéiste, dont l’ouvrage « Hshouma » vient de paraître, illustre sur notre site la violence à l’égard des femmes et la violence domestique, thématiques sur laquelle le Royaume du Maroc et la France sont engagés.

La violence à l’égard des femmes existe dans tous les pays et toutes les sociétés à la maison, à l’école, dans la rue, au travail, sur internet… Aujourd’hui, ces violences constituent l’une des violations des droits de l’Homme les plus répandues et les plus ancrées dans le monde : une femme ou fille sur trois est victime de violences au cours de sa vie tandis qu’une femme tuée sur deux en 2012 l’a été des suites de violences infligées par son partenaire ou un membre de sa famille ; 15 millions d’adolescentes dans le monde ont déjà eu des rapports sexuels forcés.
En France, l’égalité entre les femmes et les hommes a été érigée en grande cause du quinquennat par le Président de la République et a été en 2019 une priorité de l’action de la France dans le cadre de ses présidences du G7 et du comité des ministres du Conseil de l’Europe.

Au Maroc, La loi 103-13 relative à la lutte contre la violence envers les femmes, entrée en vigueur en septembre 2018, impose désormais des sanctions sévères.

À l’occasion du 25e anniversaire de la Déclaration et le Programme d’action de Beijing, la campagne du Secrétaire général de l’ONU Tous UNiS, d’ici à 2030, pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes profite des 16 Jours d’activisme contre la violence faite aux femmes, qui se déroulent du 25 novembre au 10 décembre, et de la campagne Génération Égalité, pour exhorter toutes les générations de tous horizons à faire preuve de la plus grande audace dans la lutte contre le viol
https://www.unwomen.org/fr/news/in-focus/end-violence-against-women)

JPEG
Violences dans l’espace privé

JPEG
Violences dans l’espace public

Dernière modification : 02/12/2019

Haut de page