L’enseignement supérieur privé

L’enseignement supérieur privé est très développé au Maroc. Les établissements privés sont soumis à la règlementation de la Commission Nationale de Coordination de l’Enseignement Supérieur – CNCES, instance de régulation de l’Enseignement supérieur.

L’ouverture d’un établissement supérieur privé doit être autorisée par la CNCES. Les modalités de cette autorisation sont régies par un décret de juin 2007.

L’accréditation de la CNCES atteste la qualité d’un établissement privé et/ou de l’une de ses filières. Elle permet d’assurer et de garantir la fiabilité et la crédibilité d’un établissement et de ses diplômes. Elle peut être retirée, si l’un des critères, sur la base duquel l’accréditation a été fournie, n’est plus respecté.

La reconnaissance de la CNCES assure la qualité et le niveau d’enseignement délivrés par un établissement d’enseignement supérieur privé. La reconnaissance d’un établissement d’enseignement supérieur privé signifie que les diplômes délivrés par cet établissement sont équivalents aux diplômes d’Etat.

Les lauréats de ces établissements peuvent participer aux concours du secteur public, s’insérer facilement sur le marché du travail, et poursuivre leurs études au sein des établissements publics (par l’organisation de passerelles entre les établissements privés et publics).

Des compléments d’information peuvent être consultés le site du MENFPESRS.

Dernière modification : 03/12/2019

Haut de page