La coopération scientifique accompagne deux jeunes marocains à Paris

JPEG

Du 1er au 7 décembre 2018, la Cité des Sciences a accueilli la deuxième édition de la semaine des Jeunes Talents Scientifiques Francophones. Organisé par Universcience, ce programme de résidence consiste à réunir pendant 7 jours à Paris des jeunes scientifiques francophones issus du monde entier. Une deuxième édition placée sous le signe de la francophonie et de la diffusion des savoirs scientifiques en langue française.

Cette année, 45 jeunes issus de 27 pays différents ont pris part aux ateliers organisés à la Cité des Sciences et au Palais de la Découverte. Des jeunes chercheurs, des ingénieurs, des doctorants et des étudiants, tous investis dans le développement de la culture scientifique à travers leur propre projet de recherche, sont venus témoigner de la place de langue française dans les sciences actuelles. Soutenu et encouragé par le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères, l’Ambassade de France au Maroc a désiré prendre part à cet événement en invitant deux jeunes scientifiques marocains à y participer : Lamiaa et Oussama.

Lamiaa Dahite

JPEG

Actuellement doctorante à l’Institut National de Statistique et d’Economie Appliquée de Rabat, Lamiaa travaille dans le domaine des mathématiques appliquées et de l’informatique. Sa participation s’inscrit naturellement dans l’attention spécifique de la semaine portée sur l’engagement des femmes dans les carrières scientifiques. Elle considère que la « vulgarisation de la science est en elle-même une science très importante », et était désireuse de pouvoir « apprendre plus sur la manière de communiquer sur les travaux scientifiques et techniques et sur les meilleures pratiques de transmission de savoir » au cours de la semaine à Paris.

Oussama Baderkhane

JPEG

Oussama est actuellement ingénieur Android free-lance et travaille avec plusieurs entreprises offshores. Membre de l’équipe vainqueur du Challenge franco-marocain de l’entrepreneuriat organisé par l’Ambassade de France en 2018, il dirige le projet GreenEyes qui utilise l’intelligence artificielle pour aider les agriculteurs à augmenter leur rendement agricole. Durant cette semaine a permis à Oussama « de découvrir et rencontrer des jeunes talents qui partagent la même passion des sciences et de la recherche scientifique ». Il revient avec Maroc avec l’envie de continuer à développer de grands projets ambitieux.

Par leur présence et leur implication, Lamiaa et Oussama, ont ainsi contribué à diffuser la culture scientifique au niveau international, tout en devenant des ambassadeurs de la francophonie à leur retour au Maroc.

Dernière modification : 17/12/2018

Haut de page