Premier rendez-vous du cycle de conférences scientifiques à Rabat

L’Ambassade de France au Maroc et l’Institut français du Maroc organisent chaque année avec l’Académie Hassan II des Sciences et Techniques, un cycle de conférences scientifiques à Rabat. Cette année, le cycle de conférence comptera sur la présence de nombreux éminents chercheurs.

PNG

Premier rendez-vous du cycle de conférences :
« Vers une théorie génétique des maladies infectieuses »
Lundi 7 janvier 2019 à 17h

Intervenant : Jean-Laurent Casanova, Professeur à l’Université René Descartes – Paris, à l’Université Rockefeller, New York ; Directeur du laboratoire de génétique humaine des maladies infectieuses, Hôpital de l’Université Rockefeller et Institut Imagine-Hôpital Necker Enfants Malades.

Depuis les travaux de recherche de Louis Pasteur, les médecins et chercheurs dans le domaine de la santé savent que les microbes sont responsables des maladies infectieuses. Pourtant, ils savent également qu’il existe une importante variabilité de résistance aux infections selon les individus. En effet, depuis la seconde moitié du XXème siècle, des données d’épidémiologie génétique ont confirmé que les prédispositions génétiques ont un impact déterminant dans les maladies infectieuses. Depuis, ces données ont été consolidées par une discipline spécifique : la génétique humaine des maladies infectieuses.
« Pourquoi certains enfants développent une maladie grave au cours d’une infection, tandis que d’autres exposés au même microbe restent indemnes ? », telle est la question qui anime les travaux de recherche du Professeur Casanova depuis plus de 20 ans. Ainsi, depuis 1995, il teste avec ses équipes de recherche l’hypothèse que les maladies infectieuses qui mettent en jeu le pronostic vital au cours d’une primo-infection, notamment dans l’enfance, résultent de défauts génétiques de l’immunité.

ENTREE LIBRE ET GRATUITE

A propos de Jean-Laurent Casanova :

JPEG

Pédiatre, immunologiste et généticien, Jean-Laurent Casanova mène ses travaux de recherche au sein de deux laboratoires : celui de l’hôpital Necker-Enfants Malades de l’université Paris Descartes et celui de l’hôpital de l’université Rockefeller à New York.

Il est lauréat de nombreux prix internationaux, notamment le Prix Baillet-Latour (Belgique, 2011), le Prix Robert Koch (Allemagne, 2015), et le Prix Korsmeyer (Etats-Unis, 2016), le Grand Prix Inserm (France, 2016). Il a été élu membre étranger des Académies de Médecine et des Sciences des Etats-Unis en 2015.

Dernière modification : 27/12/2018

Haut de page