Présentation du pays

Présentation du pays

Nom officiel : Royaume du Maroc

Nature du régime : Monarchie constitutionnelle

Chef de l’Etat : le Roi Mohammed VI (intronisé le 30 juillet 1999)

Chef de gouvernement : M. Saad Eddine El Othmani (nommé depuis le 5 avril 2017)

Données géographiques
Superficie : 446.550 Km2
Capitale : Rabat
Villes principales : Casablanca, Fès, Tanger, Meknès, Marrakech, Salé, Agadir
Langue(s) officielle(s) : arabe, tamazight
Langue(s) courante(s) : arabe dialectal (darija), langues berbères, français (commerce, politique, diplomatie)
Monnaie : dirham marocain 1 euro = ± 10,90 MAD
Fête nationale : 30 juillet (Fête du Trône)

Données démographiques
Sources : DNS, CIA World Factbook, rapport du PNUD, Banque Mondiale, Haut-commissariat au plan
Population : 35,7 millions d’habitants (2018)
Densité : 76 habitants /km2
Croissance démographique : +1%
Espérance de vie : 75 ans
Taux d’alphabétisation : 67,1% (84% pour les 15-24 ans)
Religion(s) : islam sunnite de rite malékite (99 %), christianisme, judaïsme (1 %)
Indice de développement humain : 0,667, 123e (classement 2018)

Données économiques (2017)
Sources : FMI et Banque mondiale, Haut-commissariat au plan
PIB : 110,2 Mds $ (à taux de change constant)
PIB par habitant : 3177,4 $/hab.
Taux de croissance : +3% en 2018, +4,1% en 2017, +1,1% en 2016
Taux de chômage (au sens du BIT) : 9,8 % de la population active
Taux d’inflation : 0,9 %
Dette publique : 84% du PIB
Déficit budgétaire : 3,4% du PIB (3,8% en 2019 selon les estimations)
Balance commerciale : - 13,5% du PIB
Principaux clients : Espagne (23,7%), France (22,9%), Italie (4,6%)
Principaux fournisseurs : Espagne (16,9%), France (11,9%), Chine (9%)
Exportations françaises vers le Maroc : 4,742 Mds€ (↑ 4,4% entre 2012 et 2017)
Importations françaises depuis le Maroc : 5,184 Mds€ (↑52%entre 2012 et 2017)
Sources : DGTPE, service économique de l’ambassade de France au Maroc, CIA World Factbook.
Six consulats généraux de France : Agadir, Casablanca, Fès, Marrakech, Rabat, Tanger
Communauté française au Maroc : 54 043 ressortissants étaient inscrits au registre des Français établis hors de France fin 2017, dont 53% de binationaux.
Communauté marocaine en France : estimée à 1.5M de personnes.
16 consulats marocains en France : Bastia, Bordeaux, Colombes, Dijon, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Orléans, Orly, Paris, Pontoise, Rennes, Strasbourg, Toulouse et Villemomble.

Eléments d’actualité
Le Roi Mohammed VI, au pouvoir depuis 1999, a engagé la modernisation politique, économique et sociale du pays : grands plans sectoriels, réformes du code de la famille et de la protection sociale, dynamisme de la société civile et progrès dans la transparence électorale. En 2006, le rapport de l’Instance équité et réconciliation, instituée par le Roi pour faire la lumière sur les violations des droits de l’Homme entre 1956 et 1999, a aussi été une étape marquante.

Le contexte régional au printemps 2011 a accéléré ce mouvement. Le Roi, dans son discours du 9 mars 2011, a annoncé une réforme constitutionnelle. La nouvelle Constitution, élaborée sur la base de consultations étendues (partis politiques, syndicats et société civile), a été adoptée lors du référendum du 1er juillet 2011. Le nouveau texte a clarifié la relation entre les pouvoirs et renforcé les rôles du Chef de gouvernement et du Parlement.

Les élections législatives, les deuxièmes depuis l’adoption de la nouvelle Constitution, se sont déroulées le 7 octobre 2016. Le taux de participation s’est établi à 43%, en baisse de deux points par rapport à 2011 (45%). Le Parti de la Justice et du Développement (PJD, conservateur à référentiel islamiste) est arrivé nettement en tête avec 27% des voix, lui permettant de gagner 127 des 395 sièges de la chambre des Représentants. Le Parti Authenticité et Modernité (PAM), son principal opposant, arrive deuxième, avec 102 sièges, soit plus du double qu’en 2011 (47 sièges).

Après plusieurs mois de tractations entre les formations politiques du pays, le Roi a nommé le 5 avril 2017 le nouveau gouvernement marocain. Si le PJD est majoritaire au Parlement, le parti est allié au Rassemblement national des indépendants (RNI) ainsi que plusieurs autres partis, à gauche de l’échiquier politique (Parti du progrès et du socialisme, Union socialiste des forces populaires) ou de centre-droit (Mouvement populaire, Union constitutionnelle) Ce nouveau gouvernement traduit cependant une baisse de l’influence du PJD, obligé de s’allier et de confier des portefeuilles clés à des personnalités et des partis plus proches du Palais.

Le nouveau chef de gouvernement M. El Othmani a été investi le 25 avril 2017 par la Chambre des représentants, après avoir présenté, le 19 avril 2017, son plan d’action gouvernemental orienté vers l’ouverture aux investissements extérieurs et l’amélioration du développement humain.

Dernière modification : 03/12/2019

Haut de page