Prêt de 40 millions d’euros de l’AFD pour les travaux du barrage de Kaddoussa à Errachidia

JPEG

L’Agence française de développement (AFD) allouera un prêt de 40 millions d’euros au Maroc , destiné à financer le projet de développement de l’irrigation et d’adaptation de l’agriculture aux changements climatiques à l’aval du barrage de Kaddoussa.

Ce financement a été octroyé à travers une convention signée le 17 avril dernier à Meknès, en marge des neuvièmes Assises nationales de l’agriculture, par M. Mohamed Boussaïd, ministre de l’Economie et des Finances, M. Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture, du Développement rural et des Eaux et Forêts marocains, M. Jean-François Girault, Ambassadeur de France au Maroc, et M. Eric Baulard, directeur de l’Agence française de développement à Rabat.

Localisé dans la province d’Errachidia, le projet d’un coût total de 76 millions d’euros, vise à améliorer la résilience aux changements climatiques et la durabilité du développement agricole dans cette région. Il consiste en la mise en place d’infrastructures d’irrigation, permettant le transfert d’une ressource en eau renouvelable depuis le barrage, et en la promotion du développement d’une agriculture irriguée productive et durable.

Ainsi, le projet s’inscrit non seulement dans la stratégie nationale agricole, le Plan Maroc Vert, mais également dans la stratégie nationale de l’eau et les politiques de développement durable et de lutte contre les effets du changement climatique promues par le Maroc.

(Photo : crédits au quotidien L’Economiste)

Dernière modification : 20/04/2017

Haut de page