Résultat de l’appel à projets « Lutte contre les stéréotypes liés au genre »

L’Ambassade de France a lancé en juin dernier un appel à projets consacré à la lutte contre les stéréotypes liés au genre, dans le cadre de la stratégie française de promotion de l’égalité femmes-hommes. Sept associations ont été retenues par le comité de sélection pour bénéficier d’un soutien financier et de formations pratiques. Les thématiques sont variées (justice, espace public, masculinité, migrations, sport…) et les projets se déploieront dans plusieurs régions du Maroc.

JPEG

1/ « Initiatives pour la Protection des Droits des Femmes » (IPDF)
Projet « Université et société civile ensemble pour mettre fin au mariage des mineures »
Fès

L’association a relevé une asymétrie dans les décisions de justice concernant les mariages des mineures. En coopération avec l’université Sidi Med Ben Abdallah de Dhar El Mehrez, elle sensibilisera à cette question des étudiant(e)s sélectionné(e)s par la faculté de droit, par le biais de formations aux préjugés sexistes, d’ateliers de simulation de plaidoirie, et de mises en situation. Une simulation de procès conclura ce projet, avec une remise de prix prévue à son issue. Le projet engagera plusieurs centaines d’étudiant(e)s et une quinzaine de doctorant(e)s en droit.

2/ « Achbals du Maroc culturel et artistique » (AMCA)
Projet « Nos femmes d’abord »
Oujda-Angad, Jerada, Figuig, Guercif, Nador, Berkane, et Taourir

L’association développera une pièce de théâtre de rue, "Nos femmes d’abord", rédigée par un dramaturge désigné à l’issue d’un appel à candidatures, pour promouvoir la culture de l’égalité des sexes. Les techniques de théâtre de rue seront utilisées pour sensibiliser les citoyens à participer au débat public autour de cette thématique et pour s’attaquer aux stéréotypes, en touchant une audience la plus large possible. Les représentations auront lieu dans les principales villes de la région de l’Orientale.

3/ « Maroc Art’Chimiste »
Projet « Kayna’s Caravane »
Tétouan, Tinghir, Deroua, Oujda et Agadir.

L’association développera un projet inspiré des marches de réappropriation de l’espace public par les femmes, « I Walk With Her », initiées en Tunisie. Lancée au Maroc en 2016, « Kayna’s Caravan » s’élargira et proposera un programme spécifique via l’organisation de marches de réappropriation de l’espace public, d’activités sportives dédiées aux femmes dans l’espace public et de plusieurs ateliers de formations à destination des associations et institutions locales sur la lutte contre les stéréotypes liés au genre.

4/ « Maroc Volontaires »
Projet « Dessinons les nouvelles masculinités »
Salé

L’association a commencé à travailler sur les stéréotypes liés au genre en s’interrogeant sur l’absence de femmes en son propre sein. En partenariat avec l’association Quartiers du Monde, elle développera dans les écoles de Salé un atelier de création artistique encadré par un dessinateur, sur une durée de sept jours. A son issue, une exposition des dessins et caricatures réalisées sera organisée, élargissant ainsi l’audience de cette sensibilisation.

5/ « Théatre Aquarium »
Projet « Théâtre forum contre les stéréotypes liés au genre »
Rabat

Le théâtre Aquarium développera des ateliers de théâtre interactif dans deux écoles de Rabat. Les jeunes écoliers composeront des scénettes d’une vingtaine de minutes sur les discriminations liées au genre, et les utiliseront comme ouverture d’une réflexion sur le sujet. Ces créations pourront être utilisées comme outil de sensibilisationdans d’autres écoles.

6/ « Collectif des Communautés Subsahariennes au Maroc » (CCSM)
Projet « Ateliers et formations »
Rabat, Salé, Casablanca, Oujda, Fès, Meknès

Au Maroc, plus de 60% des personnes en situation irrégulière sont des femmes, dont la grande majorité souhaitent s’installer dans le pays, mais sont confrontées à des difficultés d’insertion sociales et professionnelles. L’association, qui travaille depuis plusieurs années sur les questions migratoires, vise à créer une pièce de théâtre pour déconstruire les stéréotypes, en se basant sur les récits des femmes migrantes. Les publics, notamment scolaires, seront sensibilisés au sein des espaces culturels de Rabat, Salé, Casablanca, Oujda, Fès, Meknès.

7/ « Union sportive et animation culturelle »
Projet : « Répandre les valeurs de tolérance et déconstruire les stéréotypes et clichés avec la pratique sportive féminine en jouant au football »
Kenitra et Mahdia

L’association cherche à fédérer filles et garçons autour des valeurs du sport et du football et à déconstruire ainsi les stéréoptypes liés à la pratique sportive. Le projet propose des séances d’animation sportive à destination des jeunes dans un panel d’écoles et collèges, tout en sensibilisant les instituteurs à la manière d’enseigner le sport de façon mixte. Des onférences de sensibilisation sont prévues en parallèles avec l’Union de l’Action Féminine à la Maison des Jeunes de Mahdia.

Dernière modification : 16/08/2018

Haut de page